1. Lazarius rencontre Eva Deline (3)


    datte: 18/06/2017, Catégories: BDSM / Fétichisme, Auteur: Docsevere, Source: Xstory

    effectuer des mouvements lents et prudents. « - Je vous trouve très belle, ainsi, à quatre pattes, avec vos jolis tétons tiraillés. - Merci », souffla-t-elle. « - Ecartez un peu les jambes, néanmoins. Et cambrez-vous bien. » Je ne pus m’empêcher de caresser encore sa nuque, de descendre sur son dos magnifique, ses reins, la naissance de ses fesses en feu. « - On dirait que vous êtes un de mes grands admirateurs » me dit-elle ironiquement. « - Sans être un de vos grands fans, j’avoue que j’ai toujours été un inconditionnel de votre beauté remarquable qui n’a fait qu’augmenter avec les années. - Quel flatteur vous faites Ca ne vous empêche pas de me fouetter chose que vous faites très bien, et avec beaucoup d’application, je dois reconnaître. - Vous méritez toutes mes attentions, que ce soit dans la tendresse comme dans la sévérité. Et je tiens à vous offrir le meilleur - Merci Monsieur. Je dois dire que vous avez bien réveillé en moi des sensations de plaisir que je croyais enfouies très loin et j’espère que j’aurai droit à ce que vous me soulagiez - Ne vous en faites pas, chère Evelyne. Il me tient à cœur que vous repartiez d’ici pleinement satisfaite et sexuellement comblée. Je suis au service de votre plaisir et non l’inverse. - Merci » soupira-t-elle. « Je vous fais confiance. Je suis dans de bonnes mains avec vous. » Puis après un silence : « Je suis votre femelle. Faites-moi découvrir des plaisirs inédits, interdits du moment que je prenne du plaisir ; laissez libre ... cours à votre imagination. Faites-moi découvrir l’Amérique ! - Mais à votre service, Madame. » Là-dessus, j’allai prendre dans l’armoire un élégant rosebud dont la tête est ornée d’un cristal aux facettes étincelantes. « - Je vais compléter votre beauté, chère Eva » dis-je en lui montrant l’objet. Elle ne posa aucune question, ayant bien compris à quel endroit je le destinais. Je pris un tube de gel et en versai une dose entre ses fesses, et lubrifiai également le rosebud sur toute la longueur. Je posai la pointe de l’objet sur son orifice borgne, et le caressai quelques secondes avec. Eva avait adopté une attitude d’attente patiente. Je forçai légèrement sur le rosebud. Le petit anneau résista une seconde puis se relâcha – sans aucun doute sous l’effet de la bonne volonté docile de son propriétaire – et l’extrémité de l’objet entra lentement en elle, élargissant progressivement le sphincter. Je fis quelques mouvements d’aller-retour afin d’assouplir le muscle anal de la belle, qui se laissa faire sans émettre un son. Je forçai un peu plus, je vis son visage dans le grand miroir en face grimacer, mais elle engloutit l’objet jusque dans sa partie rétrécie, qui buta contre la tête du rosebud. Je caressai et flattai ses fesses écarlates : « - Vous savez, ma chère, que vous êtes très sexy ainsi, et que vous le seriez d’avantage avec des boucles d’oreille assorties, ainsi qu’avec les mêmes cristaux au bout des chaînes de vos tétons ? » Je me mis à ce moment à faire balancer les dites ...
«1...3456»