1. Recrutement


    datte: 18/06/2017, Catégories: fh, grosseins, fsoumise, Oral, Oral, fsodo, attache, fantastiqu, merveilleu, sorcelleri, Auteur: Morodar, Source: Revebebe

    Dans sa chambre sombre et fraîche de l’auberge du Griffon Hurlant, le mercenaire Korim Triple-Trident ne parvenait pas à trouver le sommeil, malgré la fatigue accumulée par ses deux dernières semaines de marche. Il avait rapporté l’artefact récolté dans le Nord au vieux magicien et touché une somme rondelette. Il voulait maintenant prendre de longues vacances. Les premières depuis que, adolescent, il était devenu mercenaire. Après la mort de ses parents, terrassés par la peste rouge, le jeune Korim, alors âgé de quatre ans, avait été vivre chez son vieil oncle Borriq. L’ancien mercenaire vivait en ermite en plein cœur d’une dense forêt, le plus loin possible de la civilisation. Le vieux sage lui avait tout appris : chasse, pêche, combat avec un grand nombre d’armes, pistage, etc. Puis un matin, l’oncle ne se réveilla pas. Korim aurait pu rester là, continuant à vivre des dons de la nature. Mais il voulait explorer le monde, celui qu’il avait entrevu dans les livres que son oncle utilisait pour lui apprendre à lire. Il rejoignit donc la cité la plus proche, une ville humaine principalement minière. Là, il devint mercenaire dans une simple caravane, l’épée de son oncle et ses talents comme seuls biens. Douze ans plus tard, Korim était devenu un des meilleurs bretteurs humains, un mercenaire respecté et craint. Mais il était las de cette vie. Il avait visité tout le royaume, les terres elfes d’Arkandar et la toundra glacée des barbares. Il avait même vécu un temps dans les ... régions montagneuses d’Orvalis, parmi les tribus orques. Il aspirait maintenant à prendre un peu de repos, dans un endroit calme avec des gens de bonne compagnie. Ne plus parcourir les routes pendants quelques années lui ferait le plus grand bien. Il avait donc décidé de retourner en Arkandar pour y retrouver Telnar, un ancien compagnon d’armes. Le demi-elfe et lui étaient d’excellents amis. L’air au pied du lit du guerrier se mit soudain à ondoyer. Surpris, le guerrier se leva au plus vite, saisissant son baudrier, suspendu à la tête de lit. Un sublime succube se matérialisa soudain. Juste à son regard violet, le mercenaire reconnu Kaani, un des toutous démoniaques de Tarfan. Au moins, il ne lui avait pas envoyé son détestable diablotin jaune. Il se jeta sur la démone, la plaquant rudement au sol de tout son poids. Prise au dépourvu, la créature tenta de se libérer. Sans ménagement, Korim lui tordit les bras dans le dos pour l’immobiliser. Il défit vite fait son ceinturon et lui attacha solidement les bras, l’empêchant ainsi de se débattre. — Aïe ! Korim, c’est moi, Kaani !— Je sais bien. C’est pas une raison pour te manifester dans ma chambre en pleine nuit. T’as rien à faire ici. J’ai dit à ton maître que je prenais des vacances. Il prit le succube ligoté et le jeta sans ménagement sur son lit. Celui-ci roula sur le ventre et redressa la tête vers Korim. — Tu vas me faire mal ? lui demanda la créature démoniaque d’une voix enfantine, le regard plein d’innocence. Le mercenaire ...
«1234...10»