1. Ma drole de famille (26)


    datte: 18/06/2017, Catégories: Zoophilie, Auteur: zooph34, Source: Xstory

    récupérer le reste du sperme. Charlotte ne bouge pas, elle reste allongée sur le tabouret comme si elle attendait autre chose. Léonard recommence à avoir des signes de nervosité. Sa bite monte et descend en fouettant l’air. Je réussi de nouveau à le diriger vers Charlotte qui se fait de nouveau défoncer la rondelle par l’énorme bite de Léonard. Encore une fois, ça ne dure pas très longtemps, mais elle est toujours aussi remplie de sperme. Cette fois-ci c’est moi qui arrive la première, son sphincter met plus de temps à se refermer, je glisse ma langue dans l’ouverture pour lui lécher l’intérieur. Ma langue pénètre d’au moins trois ou quatre centimètre à l’intérieur de son anus. Je lui lèche la rondelle, je vois aux ondulations de son bas ventre que ça lui plait. Prise d’une soudaine envie, je présente ma main en pointe et m’enfonce jusqu’au poignet sans rencontrer la moindre résistance. Je ne bouge pas pour sentir le sphincter se refermer sur moi. Doucement sa rondelle se referme et m’emprisonne la main. Je fais bouger mes doigts à l’intérieur, ce qui la rend folle de plaisir. Julie se positionne sous elle, gobe sa bite juste au moment où elle jouit. Elle avale tout, cette fois-ci, elle ne partage pas. Léonard reste dans son coin, nous attendons que Charlotte émerge de la torpeur dans laquelle elle est tombée. Elle finit par se redresser et vient vers moi, tout sourire, pour m’enlacer et m’embrasser. Il est évident qu’elle a beaucoup aimé. Je m’enduis la rondelle de graisse ... et vais me mettre sur le tabouret, mais sur le dos. Je veux que Léonard me sodomise dans la position du légionnaire. Il bande toujours, sa queue monte et descend sans arrêt. Julie l’amène vers moi, j’ai tout juste le temps de lui enserrer les côtés avec mes jambes que je sens une douleur fulgurante m’exploser la rondelle. C’est Léonard qui m’a planté son sexe dans l’anus et le sphincter n’a pas eu le temps de réagir, mais la douleur disparait aussi vite. Il me défonce la pastille quelques secondes avant de se vider en de longs jets de sperme dans mes entrailles. Je sens que je déborde de partout, sa queue me libère et une bouche vient récupérer le sperme qui coule à flot. Je sens des doigts se glisser dans ma rondelle ouverte. C’est Charlotte qui me rend ma gâterie. Sa main s’enfonce jusqu’à mi avant-bras. Sa bouche se pose sur mon clitoris pendant que sa main m’explore les entrailles. Elle écarte les doigts, me chatouille la parois anale, ferme son poing jusqu’à ce que mon sphincter se referme complètement sur son bras. Elle se retire doucement tout en me titillant le clitoris, ce qui me fait exploser de plaisir. Je plaque sa tête sur mon sexe pour mieux apprécier le moment. Je me calme lentement, me lève, récupère le tabouret et nous sortons toutes du box de Léonard. Nous nous dirigeons vers le box de Tonnerre. Quand nous arrivons, il sort sa tête du box pour voir ce qui se passe. Charlotte lui caresse la tête, il se laisse faire docilement. Elle entre dans le box et lui ...
«1234...»