1. La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N°824)


    datte: 19/06/2017, Catégories: BDSM / Fétichisme, Auteur: MAITREDOMINO, Source: Hds

    Fanny au Château – (suite) - Une fois le silence absolu soudainement installé, ce qui fit vite comprendre à Fanny l’absolue autorité du Maître des lieux vis-à-vis des invités comme des esclaves, le Marquis prit la parole et s’adressa d’une voix claire et forte à l’assemblée : - Mes Amis Mes Amis Je vous présente ma dernière acquisition, ma petite chienne Fanny... J’aurai du travail, certes, pour l’éduquer, mais j’en fais mon affaire Pour le moment que chacune et chacun d’entre-vous récupère son ou ses esclaves. Tenez-les au pied et en laisse et si vous voulez bien, je vous propose, comme nous avions convenu ensemble, d’improviser un défilé de chiens. Si vous voulez bien vous mettre au fond de la salle Walter vous annoncera au fur et à mesure et prendra des photos pour chacun de vous. Merci chers Amis de votre participation Un copieux applaudissement général et enthousiaste suivit les paroles du Marquis. Et Fanny pu remarquer l’extrême organisation des Maîtresses et Maîtres présents qui, d’un claquement de doigts pour certains, d’un coup de sifflet pour d’autres, firent ramener les esclaves à leur pieds, pour ceux qui étaient éparpillés ayant été prêtés pour la plupart. Tous les esclaves mâles portaient une cage de chasteté. Puis tous se rassemblèrent au fond de la pièce à la file indienne dans un ordre apparemment déjà ordonné. Suite à un signe de tête d’une Maîtresse en tête de la file d’attente, on entendit une voix théâtrale annoncer : - Madame la Duchesse de Vermont et ... son chien Edgart A ces mots, la Duchesse relevant hautainement la tête, secoua la laisse et l’esclave Edgart se mit à avancer à 4 pattes. Arrivés sur la piste de danse, le duo en fit le tour sous les applaudissements de tous. Puis la Duchesse fièrement s’approcha en bout de piste face au trône, pour faire arrêter son ‘esclave-chien’ et fit mettre à celui-ci la tête et les coudes touchant le sol, lui fit écarter les jambes et cul relevé en levrette. La Noble posa un pied sur le dos de son esclave et salua le Marquis d’Evans d’un respectueux signe de tête. Celui-ci rendit la politesse à l’identique en renouvelant ses applaudissements. Puis la Duchesse secoua de nouveau la laisse et son chien fit demi-tour dans une ovation générale. Le défilé continua de la même manière pour tous avec les présentations annoncées à chaque fois par Walter : - Monsieur le Vicomte de la Verdière et ses deux chiennes Olga et Anita - Madame la Marquise de Berlenac et son couple de chien-chienne Hermont et Tania - Madame la Baronne du Plantier et son chien noir Doudou (un robuste et musclé black esclave) - Monsieur le Maréchal Dumart et son quatuor de chiens muselés Etc etc Le défilé dura environ une bonne demi-heure et Fanny était comme subjuguée par les avilissements extrêmes de ces esclaves qui docilement venaient de passer tour à tour devant ses yeux. Elle compris alors, ce qui l’attendait et elle fut rattrapée par deux sentiments puissamment étranges se mélangeant : A la fois, elle prenait peur et ...
«123»