1. Élisabeth suite


    datte: 19/06/2017, Catégories: Mature, Partouze, Tabou, Auteur: G12, Source: xHamster

    avec intérêt qu'Elizabeth changeait parfois de tactique. Deux de ses doigts s'introduisaient entre les lèvres et pénétraient dans le vagin pour agir comme une verge en entrant et sortant régulièrement, tandis que de la paume caressait le clitoris, car elle savait fort bien que son amie était aussi vaginale que clitoridienne. Cette séance de masturbation dura quelques minutes, puis Denise réclama la langue de son amie. Elizabeth se plaça alors sur elle, en position de 69, présentant du même coup son sexe bien excité à la langue agile de sa partenaire. Elle-même enfouit sa tête entre les cuisses ouvertes et sans attendre plaqua ses lèvres pulpeuses contre celles du vagin déjà ouvertes. Sa langue dardée pénétra dans l'ouverture et se mit à fouiller avec agilité, recueillant avec délice les premières gouttes de foutre que son action faisait naître. Comme Elizabeth avait la langue assez longue Denise eut l'impression d'être pénétrée par une bite, petite certes mais très agile. De son côté elle avait d'abord happé le clitoris entre ses lèvres et le suçait avec application favorisant l'afflux de sang qui venait gonfler les chairs tendres. Vincent, en bon élève, appréciait le gougnotage des deux femmes, notant au passage leurs gestes et leurs attitudes. Son désir, stimulé par cette vision érotique renaissait à vue d'œil, et sa verge bandait à nouveau, bien dressée contre son ventre. Les exhortations de Denise, qui semblait aimer commenter crûment les événements, avaient cessé car il ... lui était difficile de parler et de sucer ou de lécher en même temps, mais son visage trahissait une grande excitation. Lui-même commençait à être submergé de désir, et l'envie de se mêler aux ébats des deux femmes se faisait de plus en plus forte. Mû par un instinct de perversion et confiant dans les qualités de salope que lui avait montrées la blonde amie de sa mère, il se pencha à son oreille pour lui faire part de son attention : - Madame, pendant que Maman vous suce, j'ai envie de la prendre en levrette comme vous dites. J'ai terriblement envie de b... de lui mettre ma b... Enfin... De lui rendre hommage. Pourriez-vous s'il vous plaît lui remonter les fesses pour me faciliter les choses ? Denise acquiesça d'un signe de tête. Vincent vint se mettre à genoux au-dessus du visage de Denise. Lorsqu'il fut prêt elle cessa de fouiller la chatte et sollicita son amie pour qu'elle remonte les fesses et se mette sur les genoux. Dès que sa mère fut en position, Vincent introduisit sa bite et la pénétra d'un coup de reins brutal. Sous le coup Elizabeth se tendit comme un arc et abandonna un instant la motte blonde. - Ah ! Le petit salaud, il me l'a mise d'un coup! Il me remplit bien la chatte! Oui, vas-y mon fils, pine-moi fort ! ... Puis s'adressant à Denise: - Tu te rends compte de la chance que tu as ma gouine ? Voir mon fils en train de me labourer la chatte... Tu dois avoir une vue imprenable sur ses couilles bien gonflées et prêtes à me décharger de bonnes giclées de jute dans ...