1. Un Week end de désir - Chapitre 2 : D&e


    datte: 19/06/2017, Catégories: Première fois, Tabou, Auteur: wolvie81, Source: xHamster

    A peine le moment où ce délicieux souvenir du jour où elle s'était découvert des talents dans l'éjaculation féminine fut remémoré, toujours sur le chemin du retour et à l'instar du moment qui a suivi la jouissance de ce souvenir, Emmy se senti soudainement vidée. Mais ce n'était pas une jouissance comme elle avait ressenti dans son passé, ni même dû à la fatigue de la marche, son appartement étant désormais visible sous la lumière des lampadaires et de la lune. Emmy venait de craquer et s'effondra en pleurs dans la ruelle à côté de chez elle. Mais malgré le grondement de sa tristesse, la nuit restait immobile. Même le vent ne répondait à son appel de détresse. Non loin de là, un homme, était en pleine promenenade de nuit. Extrêmement timide, il n'aimait pas trop être vu et encore moins en plein jour. C'est sur son chemin du retour vers chez lui, qu'il entendit des pleurs. Mais pas n'importe lesquels, ceux du désespoir. Pensant que quelqu'un pouvait être en danger, il ravala sa timidité, pris son courage à deux mains et alla voir ce qu'il se passait. C'est alors qu'il découvrit Emmy, le dos appuyé contre mur d'un immeuble et sur ses genoux, complètement en pleurs. Malgré ses difficultés pour parler à la gente féminine, il décida de lui demander ce qui n'allait pas. &#034Que se passe-t-il ?&#034 s'exclama-t-il. &#034Vous avez mal quelque part ?&#034, ajouta-t-il juste après. Mais le silence ne fut que sa seule réponse. Ne pouvant laisser une demoiselle dans un tel état toute ... seule, il insista : &#034Si vous ne me dites pas ce qui se passe, je ne peux pas vous aider. Je ne supporte pas de voir une fille pleurer.&#034 Se laissant convaincre, Emmy lui répondit en larmes : &#034Personne ne m'aime ! Je n'attire plus personne ! Plus personne ne me désire ! Je suis devenue moche !&#034 &#034Allons, allons&#034, répondit-il à ces exclamations qui lui semblaient surréelles, &#034Ne dites pas de bêtises ! Vous êtes ravissante !&#034 Emmy commencait à être appaisée par ces paroles, mais n'était pas sûr que l'homme ne lui disait pas cela dans l'unique but de se débarasser d'elle : &#034C'est vrai ? Vous trouvez ?&#034 &#034Bien évidemment !&#034, rétorqua l'homme oubliant même qu'il était timide. &#034Vous êtes extrêmement belle, et je suis sûr que si vous vous arrêtiez de pleurer, vous seriez encore plus belle ! Les filles sont plus jolies quand elles sourient !&#034 Emmy se sentait plus calme, mais pas soulagée. Elle était toujours seule et n'avait personne avec qui partager son désir. Tout en séchant ses larmes du revers de sa main, elle lui dit : &#034Vous devez dire cela à toutes les filles !&#034 - &#034Croyez-le ou non, mais je ne parle que rarement aux personnes. Mon désir d'accourir pour soulager la détresse de quelqu'un a été ici plus fort que ma timidité. En temps normal, je ne vous aurai jamais adressé la parole. Vous êtes trop jolie pour moi, je ne suis ni svelte, ni particulièrement musclé, j'ai un peu trop de poids, je ne suis pas spécialement ...
«12»