1. Les Origines de la Saga des esclaves du Marquis d'Evans (Année 1784) (19)


    datte: 02/11/2016, Catégories: BDSM / Fétichisme, Auteur: Marquis d'Evans, Source: Xstory

    - Année 1784 - Un mariage et une installation (2) - Eléonore et "manon" se tiennent devant l'autel... Depuis une heure, le curé du village officie pour cette cérémonie inhabituelle... Mais Le Marquis d'Evans a insisté pour que soit célébrée l'union des deux jeunes esclaves, pour que ce couple illégitime, constitué lors d'une fugue des tourtereaux soit officialisé et leur statut d'appartenance annoncé devant tous. - "Vous avez souffert pour Votre Seigneur, car tel est votre destin. La souffrance était nécessaire pour parvenir au destin qui vous était promis. L'amour de Jésus-Christ fait aimer les souffrances et à travers elles, c'est aussi envers Votre Seigneur et Maître temporel que Vous avez fait voeu de soumission, d'obéissance et d'appartenance", lance de sa voix profonde le curé, sa litanie résonnant dans l'église et se faisant entendre jusqu'au parvis sur lequel se pressent tous ceux qui n'ont pu accéder à l'intérieur. Et le curé poursuit son sermon digne des plus grands orateurs... - "Car, (tonne-t-il en levant le doigt haut au ciel) c'est dans l'acceptation de la souffrance que s'accomplit la vraie foi ! Et la récompense attachée à ces souffrances est l'ultime satisfaction de pouvoir pleinement vivre dans l'accomplissement de votre profonde nature ! Esclaves vous êtes ! La vraie paix ne se trouve que dans l'acceptation de ce que l'on est, de ce que Dieu a voulu que nous soyons. Esclaves vous êtes ! La soumission est pour vous nécessité, l'humilité votre voie ! ... Esclaves vous êtes ! La soumission de vos corps, de vos âmes, c'est ainsi que vous atteindrez la plénitude et, pour cela, c'est à Votre Maître Le Marquis d'Evans, Seigneur du Duché des Evans, au sang Royal, Terres sur lesquelles nous sommes, qu'il vous faut déclarer la plus absolue des allégeances ! Il est juste et avantageux de vous soumettre aux ordres de la providence qui vous a guidés jusqu'à Lui ! Esclaves vous êtes et vous serez, à jamais !" ... un silence succède au long diatribe du prêtre, sous le regard satisfait Du Noble Marquis. Nul n'ose élever la voix, nul n'ose lever les yeux... tous méditent les mots de l’ecclésiastique qui s'ils s'adressaient au jeune couple, concernait tant les esclaves que le peuple libre placé sous l'autorité Du Maître de ces terres. Sur un signe du curé, les deux jeunes gens s'agenouillent. Leurs accompagnateurs les libèrent des colliers qui jusque là enserraient leurs cous. C'est alors le Marquis d'Evans qui s'avance vers l'autel. Il tient en mains deux nouveaux colliers d'acier brillant... Il s'approche des deux esclaves et s'arrête juste derrière eux... Le curé reprend solennellement ... - "Vous, Notre Noble et Bon Marquis d'Evans, Seigneur et Maître des ces terres et de ces êtres, consentez-Vous à prendre pour esclave éléonore, ici présente... à disposer d'elle corps et âme, autant et aussi longtemps qu'il Vous plaira ?" - "J'y consens", prononce Le Marquis, tout en refermant autour du cou de la frêle et blonde créature, l'acier du collier et ...
«1234»