1. Marion ; une veuve, une maman (7)


    datte: 06/08/2017, Catégories: Inceste, Auteur: rorschach2.0, Source: Xstory

    Marion se réveilla, son fils blotti contre elle. Il dormait à poings fermés, pourtant il bandait ; elle sentait son érection contre sa cuisse. Elle frissonna au contact de la queue sur sa peau, effleura le gland du bout des doigts, puis sortit du lit pour aller prendre sa douche. Ils étaient allés trop loin pour qu'elle recule, mais elle ne voulait pas d'un premier rapport bâclé. Il était probablement puceau - certains signes ne trompent pas - mais elle refusait qu'il la baise à la va-vite, qu'il tire son coup dans l'urgence ; l'idée de lui servir de vide-couilles la répugnait. Elle ne voulait pas s'offrir à lui parce qu'il en mourrait d'envie, qu'il était impatient, incapable de se discipliner ; elle n'avait pas l'intention de lui céder aussi facilement. Mais elle était sa maman, la première femme de sa vie, celle avec laquelle il avait partagé ses premiers mots, ses premiers pas... alors pourquoi pas sa première fois ? Elle avait l'opportunité d'être partie prenante de ce moment décisif qui conditionne souvent la vie d'un homme... Quand elle sortit de la salle de bain, Mathieu, assis sur le lit, l'observa du coin de l'œil, sur ses gardes ; il ne savait pas comment il devait se comporter. - Va faire ta toilette, mon chéri... et dépêche-toi de t'habiller... Nous allons partir ! Elle n'était ni fuyante ni sur les dents, elle était chaleureuse et souriante, et sa sérénité, sa gentillesse rendait l'atmosphère chargée de tension sexuelle. Elle ouvrit sa valise, choisit une tenue ... adéquate à une journée de conduite, la disposa sur le lit, et, alors qu'il ne s'y attendait pas, elle laissa glisser sa sortie de bain à ses pieds, avec un naturel qui le laissa sans voix ; il en eut le souffle coupé. Il avait déjà vu sa mère plus ou moins dénudée, mais c'était la première fois qu'elle se retrouvait volontairement toute nue devant lui. Elle enfila sa culotte, agrafa son soutien-gorge, avec les mêmes gestes qu'une strip-teaseuse qui s'effeuille, mais à l'envers. Alors qu'elle s'apprêtait à entrer dans son pantalon, Mathieu prit un ton suppliant. - Non Maman... met plutôt ta jolie jupe, l'implora-t-il. Elle ne comprit pas tout de suite où il voulait en venir, et elle s'empourpra violemment. La jupe en question était un cadeau que lui avait fait Michel, destinée à pimenter leurs ébats clandestins. En vinyle rouge, vraiment mini, agrémentée d'une fermeture éclair sur le devant, elle épousait sa croupe comme une seconde peau et lui faisait de longues jambes ; il s'agissait d'un accessoire sexuel plus que d'un vêtement. « T'as vraiment l'air d'une pute là-dedans... qu'est-ce que t'es bonne, putain ! », lui disait Michel avec admiration, quand elle paradait devant lui. Elle se souvenait de ses paroles crapuleuses, de l'excitation dans ses yeux, tout lui revenait à présent, mais comment son fils était-il au courant ? Elle l'avait jetée dans sa valise au dernier moment, cette jupe scandaleuse ; elle se doutait pourtant qu'elle n'aurait jamais l'occasion de s'exhiber ...
«1234»