1. LE MARIN. La Parisienne en vacances. (12)


    datte: 06/08/2017, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: CHRIS71, Source: Hds

    Une nouvelle fois depuis que nous avons rencontré Véronique, le 4.2.1 est prépondérant pour orienter la vie de nos amis. C’est ainsi qu’avec Gaëlle, nous réussissons à ce que Roger son frère soit le chevalier servant de Véronique tout au long de la soirée. C’est le moment que choisit Louise pour sortir de ses cuisines. • Bonjour à tous, la bise, on verra plus tard, à table, on va commencer à servir. • Bonsoir, madame avant je voudrais un chouchen, je veux noyer ma défaite au 4.2.1 dans l’alcool. • Toi, le grand couillon, tu t’assieds là et tu la fermes, tu as assez bu du chouchen, occupes-toi de la jolie jeune fille qui doit être ta femme si j’ai bien entendu depuis ma cuisine. • Bien madame, à vos ordres, je me pose là. Oh ! du muscadet, j’en raffole. Benoît déjà placé, nous nous disposons au gré des couples et des amitiés. Louise et Gaëlle encadrent Didier. Bien sûr, Roger est placé à côté de Véronique et je suis à côté de Gaëlle face à Gislène. • Mes amis, je vous ai préparé un repas du cru, j’espère que vous apprécierez. Pour commencer, langoustines. • J’adore les langoustines surtout avec du muscadet, Christian parle-moi encore des gros moteurs de ton bateau, Gislène leurs moteurs sont aussi gros que mon sexe, tu sais celui que tu as rencontré entre les cailloux à Carnac. C’est bien, toi seule peut me comprendre. Je vois sa main partir sous la table et toucher l’intimité de sa femme. L’effet chouchen marié aux deux verres de muscadet ingurgités entraîne l’effet ... Véronique et là retenu qui s’impose entre amis saute. • Oh ! la salope, ma femme est une salope, messieurs-dames ma femme est la reine des salopes, elle a oublié sa culotte, mes doigts viennent de rentrer dans sa chatte qui est toute mouillée. Un grand blanc, une nouvelle fois Benoît doit se croire dans une troisième mi-temps dans son club de rugby de Bègles. Gislène est rouge de honte et je comprends que le couple, avec d’un côté un grand bof et de l’autre une chaude du cul auront du mal à résister à la suite du temps. Le mari fier de sa litanie ressort sa main et se ressert un verre de muscadet. Je profite de ce que la place soit libre et pour faire voir à ma suceuse qu’elle a un allié de tout cœur avec elle, j’enlève ma chaussure et soulevant mon pied, je caresse sa chatte avec mes doigts. La fraction de seconde de stupeur passée, mon amie me regarde avec intérêt. Discrètement je profite de servir les personnes près de moi pour resservir un verre à mon rival du soir. Il va sans dire que je tiens à rester sobre afin de trouver une occasion pour honorer cette femme qui au rythme ou il ingurgite les verres, nous allons rapidement en être débarrassé. Les langoustines sont succulentes surtout par leur fraîcheur. • Pour continuer dans les crustacés, je vous propose des Homards attrapés par Roger dans ces casiers et qu’il vient de mettre à cuire tout à l’heure. Âme sensible bouchez-vous les oreilles, ils étaient opposés à entrer dans la cocotte. • Gaëlle, pourquoi m’as-tu attaché à un ...
«1234»