1. Aventures à Pattaya -2


    datte: 06/08/2017, Catégories: fh, asie, plage, amour, Oral, fdanus, fsodo, Auteur: Pat-thai, Source: Revebebe

    Résumé de l’épisode précédent : Mon épouse Mo-Laï découvre le plaisir anal après une double pénétration dans un trio avec Patrick, notre jeune et beau locataire. Je me suis réveillé ce matin-là avec une formidable érection. À côté de moi, Mo-Laï dormait paisiblement. Patrick avait pris son avion la veille. Je ne pouvais pas m’empêcher de me remémorer tout ce qui s’était passé ces derniers jours et je me demandais avec angoisse si ma femme allait toujours aimer la sodomie même en dehors de circonstances exceptionnelles. À travers la porte-fenêtre entrouverte, j’entendais le gazouillis des oiseaux qui avait du mal à couvrir le bruit du ressac de la mer sur le rivage.« Fantastique journée ! » je me suis dit. Mo-Laï a ouvert doucement les paupières et m’a souri. J’ai été ébloui, j’avais l’impression de voir un papillonDanainæ jaune safran en train de sortir de sa chrysalide. Je me suis précipité pour la couvrir de baisers de la tête aux pieds. — Ma petite Mo, ne bouge pas ! J’arrive avec le petit déj Je suis vite revenu auprès de ma belle avec un plateau chargé d’un café pour moi, d’un chocolat chaud pour elle et de deux mangues que je venais d’éplucher. — Oh ! Merci mon chéri ! Elle s’est empressée de boire sa tasse de chocolat qui a laissé autour de sa bouche une ravissante marque mousseuse. — Humm ! me suis-je exclamé. Et je me suis précipité pour aller lécher ses lèvres. Aussitôt, cela lui a donné des idées et elle s’est emparée d’un quartier de mangue qu’elle a glissé ... malicieusement à l’entrée de sa petite chatte. Cette fois, j’avais une autre sorte de lèvres à sucer et ce n’était pas pour me déplaire. J’ai croqué tout d’abord le fruit juteux qu’on me présentait d’une façon si érotique. Il était délicieux, soit dit en passant. Puis ma langue s’est enfoncée dans le vagin parfumé de Mo-Laï et je l’ai léché, pourléché, aspiré ma langue s’est égarée dans tous les plis et replis de cette grotte merveilleuse tandis que j’apercevais dans le champ de mon regard les doigts de ma belle en train de s’activer sur son clitoris. Qu’est-ce qu’il était bon le sexe de Mo-Laï ! Cela me rendait fou ! Alors qu’elle balançait ses hanches avec des ondulations de houle, j’ai senti qu’elle commençait à prendre son pied. J’en ai profité pour passer à la vitesse supérieure et j’ai été caressé son anus avec mon index. D’abord une simple pression, puis des mouvements circulaires et j’ai senti que le sphincter se laissait apprivoiser en perdant peu à peu de sa tonicité. J’ai compris où Jeff voulait en venir. Ce qui m’aurait rendue réticente il y a moins d’une semaine s’était transformé en une expectative de plaisir. Mais avant cela, il fallait que je prenne certaines précautions. — Une petite minute, mon chéri, je reviens tout de suite ! Et, je me suis esquivée en direction de la salle de bain. En Thaïlande, on se sert d’une petite douchette pour sa toilette intime à la place du classique papier toilette qui fait l’unanimité des experts sur son manque d’hygiène. Pour être ...
«1234»