1. La Manade


    datte: 08/08/2017, Catégories: fh, fhh, hbi, couple, couplus, vacances, piscine, voiture, Voyeur / Exhib / Nudisme, noculotte, Oral, Oral, pénétratio, hgode, hsodo, amourdura, couple+h, hbi, vacances, Auteur: Thomas et Léa, Source: Revebebe

    Je plante le décor : nos dernières vacances, dans le sud de la France, avec une chaleur à chauffer un taureau Ça faisait un petit moment que nous attendions nos vacances. Depuis qu’on avait investi dans notre petit nid d’amour, nous n’avions plus eu beaucoup de temps à nous consacrer. Entre les travaux, le boulot et les petits tracas quotidiens, notre couple était en stand-by et je comptais bien sur ces vacances pour changer tout cela. Nous voilà enfin partis pour 800 kilomètres jusqu’à une ville pittoresque du nom d’Albaron, où nous avions loué une villa avec piscine qui appartenait à un manadier de la région. Depuis notre petite soirée avec Tristan(voir histoire n° 11298), nous n’avions pas eu l’occasion de recommencer ce petit jeu érotico-coquin. Pendant tout le trajet, nous avons un peu ressassé cette soirée avec Tristan, et nous avons décidé de renouveler l’expérience, mais avec un inconnu. Rien que d’y penser j’en avais des fourmillements entre les jambes. Voir mon homme lécher goulûment le sexe d’un autre homme pendant que je le regarderais faire, c’était très excitant. Et pour bien commencer nos vacances, je montai dans la voiture juste avec une mini-jupe, sans culotte et un tee-shirt moulant et échancré, de façon à exciter un peu le conducteur. Pendant le trajet, je somnolais tranquillement à côté de lui en faisant des rêves érotiques. Je ne m’en étais pas rendu compte, mais au fur et à mesure que je me tortillais sur mon siège en mettant mes jambes au niveau du ... pare-brise, ma courte jupe laissait entrevoir mon triangle d’or. Thomas en tomba des nues. Comment faire huit cents kilomètres avec un short qui devenait trop petit à chaque regard qu’il me lançait ? Je commençais à m’assoupir quand je sentis soudain ses doigts m’effleurer la cuisse et descendre doucement vers mon entrejambe. Je gardai alors les yeux clos pour profiter un maximum des sensations qu’il me procurait. Tout doucement, il m’écarta les cuisses de façon à pouvoir venir caresser mon pubis fraîchement tondu, en forme de petit rectangle pas très large, pour avoir plus de sensations au toucher. J’ai toujours adoré ses doigts magiques qui avaient tendance à me faire démarrer au quart de tour. Il commença par me caresser de toute sa main, juste en me frôlant légèrement pour voir si j’étais partante pour la suite. Puis ses doigts se firent plus pressants, le majeur écartait mes grandes lèvres pour se frayer un passage vers les petites lèvres et l’entrée de mon vagin déjà bien humide d’excitation. Il continua sur sa lancée, faisant quelques petits allers-retours à l’intérieur de moi et en sortit des doigts tellement mouillés que mes petites lèvres ne se firent pas prier pour gonfler de plaisir. J’ouvris les yeux pour le regarder amoureusement et je me mis à la recherche de son sexe. Il était tellement à l’étroit dans son short que j’eus du mal à le faire sortir, mais une fois libéré, je pus admirer un pénis droit comme un "i", qui ne demandait qu’à exploser. Je changeai donc de ...
«1234...8»