1. Panpan cucul (2)


    datte: 09/08/2017, Catégories: Inceste, Auteur: dorna, Source: Xstory

    Maman est repartie le lendemain, officiellement pour vérifier l'état de sa maison. Je sais que c'est certainement pour me laisser un peu respirer. Je reprends le cours de ma vie en particulier l'échange de mails avec Gladys, une inconnue qui m'a écrit un jour et avec qui je corresponds depuis des semaines. Ce n'était pas facile de se livrer avec ma mère dans les parages, je devenais paranoïaque à l'idée qu'elle espionne nos échanges, mais à présent qu'elle est loin je peux y aller plus franchement. Je ne sais rien sur elle, elle me dit qu'elle a eu mon adresse mail par une amie... mais très vite nos courriers sont devenus très chauds. Elle a plus de quarante ans, elle se dit jolie pour son age, je connais sa taille, ses mensurations, le bonnet de sa poitrine (105 D, comme Maman). Depuis quelques jours elle m'envoie le plus mystérieux des puzzles. Je reçois des photos montrant quelques détails de son anatomie. J'ai vu ses mains, ses pieds, ses mollets, puis le haut de ses cuisses galbées de bas de soie. J'ai aussi des clichés de ses seins, des gros plans de ses aréoles et de ses pointes dodus. Il y a quelques jours j'ai reçu une photographie de sa chatte. Elle a le minou très poilu, hirsute même. Tout son entrejambe n'est que broussaille dense, constellé de poils noirs frisés. Elle aime que je sois honnête, voir très directif, alors j'ai répondu avec deux simples mots: «Barbu = beurk ! ». Ce matin j'ouvre ma boite de réception, il y a un nouveau message d'elle, pas une ... phrase, juste une pièce jointe sur laquelle je me suis empressé de cliquer. Aussitôt à l'écran s'affiche son minou. Il est tout épilé, parfaitement lisse, je vois sa fente profonde, les replis de ses lèvres et son clitoris tout moite. Elle s'est sûrement caressée avant d'immortaliser cet instant, son bouton d'amour est bien dressé, terriblement bouffi, prêt à être gobé et suçoté. Je repense fréquemment au derrière de Maman, maintenant qu'elle est retournée chez elle c'est devenu une obsession. Il faudrait que j'en trouve un qui me le fasse oublier pour que je passe à autre chose, cet état d'esprit devient pesant et frise l'immoralité. Je tape un courriel, le fondement de mon inconnue s'il est assorti à ce que j'ai vu d'elle doit être fort intéressant, alors je me lance avec malice et je lui demande de le photographier. Je me suis confié à Gladys, j'ai confessé mes troubles sur les fantasmes que j'ai envers Maman et depuis elle joue un petit jeu polisson avec moi et j'avoue que c'est très agréable. Je n'ai pas attendu très longtemps, une heure plus tard je découvrais son cul. Elle a une lune magnifique, bien large, bien rebondie. Pas de cellulite, juste deux fesses bien grosses avec une raie profonde et appétissante. Le cadrage est particulier, je distingue sa vulve bombée et posé dessus, en simulacre de masturbation, son index enchâssé au beau milieu. Gladys a juste noté sur la photographie que son postérieur aimait beaucoup les fessées. Elle me chauffe, elle sait que depuis des ...
«1234»