1. Merci monsieur Cadbury !


    datte: 09/08/2017, Catégories: f, h, fh, copains, Voyeur / Exhib / Nudisme, fmast, hmast, nopéné, exercice, Auteur: Cheminamants, Source: Revebebe

    Je suis dans ma chambre d’étudiante, assise en tailleur, bien calée sur mon lit avec une tonne de coussins derrière le dos, et me voilà absorbée par mon sujet de philo. Il n’est pas vraiment cochon-cochon, mais il parle d’érotisme, de tentation, d’envie et de sexe. À côté de moi, j’ai mon ordi posé sur un plateau pour qu’il ne chauffe pas. Je travaille de cette façon depuis le lycée et comme j’ai mon samedi après-midi tranquille, j’écris pour l’instant tout ce qui me passe par la tête, en piochant de temps en temps dans la boîte de «Fingers ». J’ai bien de l’imagination à foison, mais pas assez d’expérience de la vie, enfin à mon idée. Mais à vingt-trois ans, rien de dramatique c’est sûr et je ne demande qu’à apprendre ! Encore un truc : j’ai de la répartie aussi, je ne m’appelle pas Charlotte pour rien et c’est bien nécessaire avec le prénom que je porte ! Au fil du temps, je me suis blindée contre l’humour« à la mords-moi le nœud ». Tout juste ! Le« nœud », c’est ce que certains messieurs en mal de friandise n’ont rien trouvé de mieux à me proposer, si vous pouvez me suivre jusqu’au niveau de leur ceinture Vous voyez le truc qui ne demande qu’à gonfler avec un peu de levain ? Eh bien voilà la proposition pas très romantique de dessert qu’ils m’ont offerte ! Je souris en repensant à toutes les fois où ils ont essayé de me le présenter sur un plateau, comme par exemple :« Vous portez à merveille votre prénom bien gourmand et je peux vous proposer mon pralin pour vous régaler ... ! » Bin voyons ! Histoire de compléter la recette à la Charlotte, à prendre directement sur leur biscuit en plus ! Eeeeeet biiiiin nooooon ! Ils ont eu du mal à digérer mes refus pourtant bien enrobés dans une jolie phrase, car pas question de me mettre en bouche comme ça, et vice versa ! même si ceux de la génération de mes parents me disent : « Tu verras Charlotte, un jour tu seras amoureuse et tu craqueras, comme tout le monde et tu seras bien contente d’y goûter ». Y goûter, oui bien sûr, mais je n’ai pas besoin de leur dire que j’ai déjà mis en bouche le sel de la vie, bu de délicieux cocktails explosifs et me suis déjà régalée de recettes alléchantes. Penser à toutes ces gourmandises me donne faim, je sors donc un «Finger » de la boîte et je le mange en pensant que je ne demande pas seulement ça, de l’amour avec les corps. À présent, j’ai besoin d’amour avec le cœur pour vivre une belle romance. À y réfléchir, je suis sûrement romantique, tout le monde l’est plus ou moins. Il faut juste que je sache où je me situe. Tiens, ça me rappelle le truc bizarre qui m’a rendu nunuche lundi dernier avec Kevin mon copain de fac. J’avais envie de ronronner et j’espérais même qu’il me drague gentiment, si je veux être honnête avec moi-même. Allez, autant avouer que je rêvais d’encore plus, comme vivre un amour torride fait de roucoulades tendres et coquines enrobées de mots d’amour. C’est sûr, il y a du romantisme quelque part dans mon cœur et dans ma tête en plus du désir, pareil au ...
«1234...9»