1. Test de paternité


    datte: 09/08/2017, Catégories: fh, jeunes, enceinte, fdomine, vengeance, jalousie, chantage, fmast, facial, Oral, 69, pénétratio, Auteur: Olaf, Source: Revebebe

    Vue de l‘extérieur, l’équation semblait équilibrée, et pour longtemps. Christine et Estelle, étudiantes en même année de fac, partageaient un appartement dans la banlieue de Grenoble. Christine rencontra Philippe peu de temps avant que je rencontre Estelle. La première n’avait à mon goût pas beaucoup de relief, si ce n’est physiquement, mais dans un registre qui ne me chauffait pas. Fondamentalement sympa, elle pouvait devenir morose d’un instant à l’autre, sans raison apparente. Studieuse et ambitieuse, elle semblait peu intéressée par les plaisirs du sexe et ne mettait pas en valeur ce dont la nature l’avait dotée. Ses formes voluptueuses étaient agréables à contempler, et sans doute à prendre en mains, mais cette neutralité sensuelle et vestimentaire ne la rendait pas attirante. Cela n’empêcha pas quelques fêtes mémorables dans l’appartement des filles, au cours desquelles mon attention resta focalisée sur Estelle. Grande brune aux nombreux charmes soulignés par des tenues sportives et élégantes, elle représentait à mes yeux l’incarnation du volcan éteint auquel il ne fallait surtout pas se fier. Lorsque sa lave entrait en fusion, rien ne lui résistait. Elle sembla apprécier ma manière de ne pas lui résister, ou à l’occasion de prendre le dessus dans des jeux de plus en plus effrénés, et finit par me faire une place dans sa vie. Seule ombre au tableau, les chambres des deux filles étaient proches l’une de l’autre, ce qui imposait une certaine retenue dans nos ébats. Nous ... avions donc pris l’habitude de nous rattraper lorsque Christine s’absentait pour la nuit. C’était précisément mon secret espoir, lorsqu’une séance à laquelle mon patron m’avait imposé de participer se termina plus vite que prévu. Je songeai d’abord à avertir Estelle de cette opportunité de passer la nuit entre ses bras, mais je finis par trouver plus amusant de lui en faire la surprise. Arrivé tard au domicile des filles, j’entrai discrètement par l’arrière de la maison. Malheureusement pour moi, Christine était là, et même en grande discussion avec Estelle. Connaissant bien les lieux, j’arrivai à me glisser dans la chambre de mon aimée sans me faire repérer. Je tentai de tuer le temps et de calmer provisoirement mon excitation en lisant des revues de nanas dont raffolait Estelle. La journée ayant été plus fatigante que prévu, je ne pus résister au sommeil très longtemps. Après m’être déshabillé, je m’étendis voluptueusement en travers du lit et m’endormis quelques minutes plus tard. Dans la cuisine, Estelle n’en pouvait plus de faire semblant d’écouter les futilités de son amie. Comme elle me l’expliqua plus tard entre deux caresses, elle crevait d’envie de m’envoyer un texto incendiaire pour mettre le feu à ma libido, sans savoir à quel point mon excitation était à portée de sa main. Au premier bâillement de Christine, elle prit congé pour la nuit. Elle eut d’abord très peur en découvrant qu’un mec à poil squattait son lit, mais reprit vite contenance en découvrant à qui ...
«1234...11»