1. Chloé, ma belle-soeur (18)


    datte: 10/08/2017, Catégories: Inceste, Auteur: imaxparis, Source: Xstory

    Début de la 7ème chronique : Où l’on voit réapparaître Chloé au début de sa formation À la fin de l’épisode 8 je parlais de l’apprentissage que Chloé allait subir pour pouvoir remplir le contrat qu’elle avait signé devant sa sœur et moi. Cette chronique est le récit d’une de ces séances. Il n’y avait pas de planning précis pour celles-ci. C’était uniquement selon mon bon vouloir et elle ne devait, à aucun moment, refuser. C’est ainsi que lors de la visite d’un appartement que je comptais acheter pour qu’elle puisse se livrer à son activité, le propriétaire de l’agence nous proposa de nous laisser seuls le temps pour lui de retourner à son bureau chercher les papiers nécessaires pour signer le compromis de vente. Il en avait pour une heure à peine. La porte fermée, je pris Chloé par le bras pour la tirer vers une pièce vide où je la balançais violemment. Après lui avoir tordu les bras dans le dos je fis passer une de mes mains libre sous son pull pour remonter sous ses seins volumineux. Dans cette position sa poitrine était tendue vers l’avant, une invite à les peloter. Ce que je fis en passant ma main directement dans l’un des bonnets pour venir titiller son téton. Elle gémit sous cette attaque inattendue. Continuant mon travail de préparation, je lui dégrafai son jean moulant et le fis descendre pour le lui enlever complétement. Elle avait des sous-vêtements noirs en dentelle, un peu démodé à mon goût. Pour lui montrer qui était le maître désormais, je lui claquai violemment ... les fesses pour finir par les lui caresser. Chloé poussât de petits cris qui semblaient confirmer qu’elle aimait ce traitement. Enfonçant ma tête dans le creux de sa poitrine, je défis les agrafes de son soutien-gorge pour libérer ses seins magnifiques que je pris en main. Je léchai avidement les pourtours de ses mamelons pour finir par sucer ses tétons alternativement. Voulant vérifier son état, je passai ma main dans sa culotte pour découvrir qu’elle appréciait, tant sa chatte était trempée. Pour être plus à l’aise j’arrachai plus que n’enlevai sa culotte. Passant ma main entre ses cuisses je lui fis écarter les jambes pour qu’elle me laisse découvrir son sexe fraîchement rasé et sa vulve débordante de mouille. Une table était à portée, je la fis coucher sur le dos, puis relever ses cuisses pour qu’elle prenne ses jambes dans ses mains et ainsi les ramener vers ses épaules pour exposer largement sa chatte à mon regard. J'approchais ma main de sa foufoune entamant une caresse insidieuse qui me permit d’insérer doucement un doigt dans son vagin pour le faire coulisser à l’intérieur de plus en plus vite. Voyant qu’elle agréait à cette démarche, un deuxième doigt vint rejoindre le premier. J’accélérai la cadence jusqu'à ce qu'elle se mette à gémir. J’en profitai pour en introduire un troisième qui vint lui masser le point G. S’en était trop pour elle et, dans la minute qui suivit, elle eut un orgasme dévastateur qui la laissa pantelante sur la table. Il était temps de penser à ...
«123»