1. Jasmine : princesse et salope (9)


    datte: 04/09/2017, Catégories: Partouze, Auteur: Severine45, Source: Xstory

    Suite : La suite ne dura que quelques secondes. Le Génie, satisfait de son esclave, accéléra la cadence et fit monter Jasmine jusqu’à l’orgasme. Celle-ci, sentant la jouissance venir, abandonna toute retenue et suça comme une folle cette bite qui la dégoutait tant quelques secondes avant. Le mendiant, submergé par la sensation d’une bouche autour de son membre et par la vision de la princesse à ses pieds, craqua rapidement et se vida dans le gosier de Jasmine, en plein orgasme. Le foutre était terriblement épais, presque jaune, et abondant. C’était la première fois depuis des années que ses testicules se vidaient et le liquide qui s’en échappait en un flot continu tenait plus du lait concentré que du sperme sans le coté sucré, évidemment ! Jasmine essaya d’avaler la totalité de ce nectar mais ne put empêcher de grosses trainées épaisses d’échouer entre ses seins. Comme affamée malgré des gorgées copieuses qu’elle venait d’avaler, elle voulut extraire le moindre millilitre de foutre en trayant et pompant la queue nourricière et en accompagnant de son autre main les doigts du Génie qui l’avaient fait jouir. Lorsque le mendiant retira son sexe de la bouche de la princesse, il avait déjà totalement ramollit. Le Génie, lui, était au contraire encore très dur. Et il voulait évidemment sa part, d’autant que la princesse était encore accroupie, la bouche ouverte par le plaisir que les doigts entre ses jambes lui procuraient et les yeux mis clos, comme droguée, satisfaite d’avoir été ... rassasiée. Il regarda le vieux en train de ranger péniblement le matériel dans ses guenilles. - A ton avis, mon brave, la princesse a encore faim ? - Oh, je crois qu’avec la ration que je lui ai donné, elle est rassasiée pour la journée, d’autant qu’elle à tout avalé Mais je crois par contre qu’elle a besoin d’un soin du visage Sa peau semble si fatiguée ! - Hum, tu dois avoir raison ! Majesté, veuillez ôter votre haut. Je ne voudrais pas le tacher ! Jasmine, encore sous le choc de l’orgasme, de l’odeur et du gout délicieux du sperme couvrant à peine les effluves affreuses de la bite du mendiant, ne savait plus où elle était ni ce qu’elle faisait. Dans la rue adjacente, les curieux jetaient un œil en passant au trio exhibitionniste. Certains murmures laissaient suggérer que la princesse avait été reconnue. D’autres était juste des insultes envers une esclave suçant un clochard sous le regard de son maître. Sans réfléchir, en mode esclave servile, et sans tenir compte des têtes inconnues qui observaient la scène par-dessus les épaules du Génie, elle enleva son haut et révéla ses gros seins au mendiant et à une demi-douzaine de passants. Le Génie se branla alors devant son visage mais se garda bien de lui proposer son gland. Il ne voulait pas baigner dans les restes de foutres du vieux dégelasse ! Il se contenta de s’astiquer frénétiquement devant la Princesse qui tirait la langue, bouche ouverte puis, rapidement, recouvrit son visage à coup de jets de sperme brulants. Jasmine ...
«1234»