1. Sushi et tsunami


    datte: 09/09/2017, Catégories: fhhh, hotel, Oral, Oral, pénétratio, double, Partouze, fsodo, aliments, québec, fhhh, Auteur: Tiok, Source: Revebebe

    Il faisait un froid de canard en ce mois de janvier. Léa marchait d’un pas précipité. Elle maudissait les transports en commun d’être si lents et peu pratiques, elle qui avait toujours refusé de s’acheter une voiture. Ils lui avaient donné rendez-vous dans un hôtel du centre-ville, pourtant pas très éloigné de chez elle, mais les quelques minutes qui la séparaient de sa destination lui paraissaient des heures. Elle ne les avait pas revus depuis deux ans ! Au moins ! Il y avait Jannov, le cerveau des trois. Jamais sans un livre, ses yeux gris pétillaient d’intelligence et de révolte. Guevara des temps modernes, ses camarades se plaisaient à dire qu’il révolutionnerait le monde.Piercing au sourcil, cheveux coiffés endreds, il avait tout du rebelle contemporain. Pourtant, il était discret et peu bavard, préférant laisser les autres jouer les charmeurs tandis qu’il se repliait dans une indépendance rêveuse. Cette sorte d’inaccessibilité détachée faisait tout son charme, inconscient qu’il était de l’effet qu’il provoquait tout autour. Il préférait gribouiller des pages et des pages de théories et de notes diverses. Xander était le plus vieux. Les traits durs, le regard profond, ses cheveux hirsutes et se yeux noirs lui donnaient un air un peu farouche. Ténébreux, mystérieux Xander Sa voix était grave et aussi profonde que son regard mais il ressortait de cet ensemble peu commun une sorte de douceur brute. Avec son corps musclé et son teint foncé, les femmes recevaient sa voix ... directement au bas-ventre. Car s’il avait l’air d’une bête traquée, Xander n’en était pas moins extrêmement respectueux et d’un calme souvent exemplaire. Lui seul avait le pouvoir de faire frissonner les femmes d’une seule parole, d’un seul regard. On avait envie de s’enfuir et de se blottir tout à la fois dans ses bras massifs lorsqu’il posait sur vous son regard intense. Bojann, son frère, était son complet opposé. Grand, élancé, ses boucles blondes et ses yeux bleus lui donnaient un air quasi féminin. Son grand sourire charmeur et son air enjoué avaient pourtant brisé le cœur de bien des adolescentes. Il était la coqueluche de ces dames partout où il allait. Son charme faisait effet aussi bien sur une aubergiste mûre et acariâtre que sur une jeune et naïve fille de bonne famille ; ce qui, dans le premier cas, les avait souvent sortis de bien mauvais pas Fils de bohèmes, d’une mère espagnole et d’un père bosniaque, ils avaient vécu leurs premières années à travers différents pays d’Europe, jamais plus d’un an à la même adresse. Mais leurs parents étaient décédés lorsque Xander avait sept ans, Bojann, cinq. Ils avaient donc été confiés à une famille tchèque dont la mère avait été très proche du couple décédé. Celle-ci avait un fils, Jannov, qui devint vite inséparable des deux rescapés. Ils grandirent comme des frères à travers les récits de voyage des orphelins et leur désir d’évasion, vite transmis à leur nouveau compagnon. Lorsque Xander atteignit vingt-et-un ans, il put ...
«1234...10»