1. Que du cinéma


    datte: 11/09/2017, Catégories: BDSM / Fétichisme, Partouze, Première fois, Auteur: james-f, Source: xHamster

    J'ai contacté ma meilleure amie. Cette fille est trop géniale : elle est aussi folle que moi, et adore écouter mes aventures. Je lui ai donc expliqué que récemment, j'avais découvert les plaisirs du gloryhole, ces cabines avec une cloison trouée. Et comme elle ne connaissait pas, nous en avons parlé longuement, avec évidemment, vidéo à la clef. Mais je ne voulais pas en rester là, et l'invite donc à venir voir sinon participer à un de ces amusements. La décision fut prise, je l'emmenais. Evidemment, toute une gêne pour elle de rentrer dans le ciné annonçant clairement &#034Ciné X&#034 en grands néons fluorescents. Nous attendons donc qu'il n'y ait plus personne devant, puis rentrons en vitesse, payons l'entrée et filons dans les salles obscures. Elle s'accroche à mon bras, stressée. A peine empruntons-nous l'escalier qu'un homme errant la remarque et la suit, guidé par son pantalon. Pour l'occasion, elle a revêtu une tenue sobre : maquillage discret, tunique dévoilant ses jambes, legging noir opaque. Rien d'extravagant, mais c'est une première, je sais que les prochaines seront plus sympa. Toujours est-il que je lui fais faire le tour du propriétaire. Quatre salles diffusent du porno, des cabines où s'enfermer, et au-dessus, deux étages exactement semblables. Rires nerveux de sa part. Elle reste collée à moi. -Bon, qu'est-ce que tu veux faire, me demande-t-elle? Je l'invite vers une des cabines, et lui montre la procédure. Evidemment, tous les mâles présents l'ont repérée ... et la suivaient du coin de l'oeil. Et moi, j'aimais ça, tant j'anticipais la suite. Une fois la porte refermée sur nous, je lui dis de se mettre à l'aise, et en guise d'exemple ôte veste et écharpe que j'accroche à une patère. Je m'installe. Au-dessus de nous, une télévision diffuse du sexe en gros plan. Elle me demande ce qui se passe ensuite. -Tu mets ta main dans le trou là, et tu attends la suite, ca ne tardera pas. Elle me fait confiance, et fait un bond en arrière lorsqu'un premier sexe lui atterit dans la main. -Imbécile! Tu aurais pû me prévenir! En attendant, il y a une bite qui m'attend. Je m'agenouille donc, et en la regardant, glisse ma langue le long de cet tige de chair à moitié molle. Elle est collée à la paroi opposée, et si je veux bien faire ça, je vais devoir lui tourner le dos. Tant pis. Je me mets à sucer avec application. La bite durcit dans ma bouche. J'y vais de plus en plus vite, en l'enroulant avec ma langue, et tout à coup, dans mon dos, la main de mon amie. Elle est agenouillée à côté de moi, et bien qu'elle ne doit encore pas voir grand chose, elle suit le tout avec une certaine attention. Sa présence me pousse à donner le meilleur de moi-même. Je me fais aussi pute que possible. Quand je sens que le mec, derrière la cloison va jouir, je me retire, ouvre grand la bouche et attends. Comme prévu, cela ne fait pas long feu : il jouit dans ma bouche. Gloussement de mon amie. -Mince alors, t'as vraiment l'air d'aimer ça, me souffle-t-elle. -On retente? ...
«12»