1. Je découvre que ma collègue PEGGY est une salope (1)


    datte: 12/09/2017, Catégories: Partouze, Auteur: ERIC64, Source: Xstory

    Je travaille dans une boite en banlieue, et on va ouvrir une agence au centre ville. On est trois à être sollicités pour y partir, et à accepter la proposition: il y a moi (même si ce n'est pas poli de commencer par soi, Eric, soixante ans), il y a Myriam (la quarantaine, mariée, maman, et que je ne connais pas trop), et puis il y a Peggy (32 ans, célibataire mais avec un copain, qui travaille avec moi depuis dix ans et avec laquelle je m'entends très bien, avec qui j'aime plaisanter y compris sur des sujets coquins). On discute inévitablement de notre nouvelle affectation: elle est ravie, c'est une promotion pour elle, mais il y a quelque chose qui la tracasse un peu. Il est impossible de se garer au centre, et elle va devoir prendre le métro, avec le risque de mains baladeuses. Je vois là un excellent sujet de conversation, et j'embraye aussitôt: - Ce n'est pas bien méchant. Ca te fait fantasmer? - N'importe quoi! Mais tu sais que ça arrive, des vicieux qui te mettent la main aux fesses. - Pas à moi, mais c'est vrai que quand on est belle comme toi, avec un joli petit cul, c'est le risque; on peut les comprendre. - Attends, je rêve, tu serais prêt à me tripoter? - Pas toi ma chérie, mais si je ne te connaissais pas! Quoique en pantalons comme tu l'es toujours tu ne risquerais pas grand chose. Il faudrait que tu sois en mini jupe. - C'est ça, et sans rien dessous tant que tu y es. Là, c'est toi qui fantasmes. - Non, mais comme il existe des vicieux, il existe des femmes ... adeptes du groping, et qui font ce qu'il faut pour arriver à leur fin. - Adepte du quoi? - Du groping, tu ne connais pas? - Non, c'est quoi? - Tu chercheras sur internet, quand ton mec n'est pas là. Tu verras, c'est instructif pour ton fantasme. - Mais je ne fantasme pas je te dis, j'y pense, c'est tout. On passe à autre chose, et on n'en parle plus. Cela fait maintenant plus de huit jours que l'on est en ville, et l'occasion se présente de ré aborder le sujet: - Et au fait, ça se passe bien le métro? - Oui, je gagne du temps par rapport à avant. - Tant mieux pour toi, mais ce n'est pas de ça que je voulais parler. Le groping, ça marche? - Tu es bête, mais tu sais qu'avec tes conneries d'internet et de fantasme tu m'en fais rêver. - Ce sont de beaux rêves j'espère, pas des cauchemars. - C'est pas mal! - Humm, j'ai dans l'idée que ça ne te déplairait pas. Mets une petite jupe, et tu pourras concrétiser. - J'y pense, j'ai vu ça sur le net, mais j'ai peur de faire de mauvaises rencontres. Il faudrait que je tombe sur des vieux, sympa, comme toi. - Des vieux! Parce qu'il t'en faut plusieurs! - Deux ce serait bien, alors si tu as un copain! - Je me trompe, ou c'est une proposition? - Non, tu ne te trompes pas, mais décide toi vite avant que je ne change d'avis. J'accepte sans hésiter son offre, et on imagine un plan. Son copain est un sportif de haut niveau, souvent en déplacement pour des compétitions, et on va profiter d'une de ses absences. On a repéré une ligne peu fréquentée, et ...
«1234»