1. La fille du diplomate


    datte: 13/09/2017, Catégories: fh, hplusag, jeunes, inconnu, voiture, Voyeur / Exhib / Nudisme, BDSM / Fétichisme, Oral, préservati, pénétratio, init, coupfoudr, Auteur: Lilas, Source: Revebebe

    Yann étendit ses longues jambes sur le coussin moelleux, et poussa un soupir irrité. Au début, il avait été soulagé d’être en congé. Mais là, il commençait à s’ennuyer beaucoup. Trop. Trois semaines ! Trois semaines à se tourner les pouces, pour soi-disant se remettre en forme ! Il jeta un regard distrait vers sa baie vitrée. Le ciel scintillait d’un millier d’étoiles au-dessus de la ville. Il songea à appeler Phil. Comme ça, il pourrait avoir des nouvelles de ce qui se passait en son absence. Son collègue devait encore être au bureau, malgré l’heure tardive. En effet, à cause de son congé, Phil était obligé d’abattre deux fois plus de boulot que d’habitude Sa main était déjà sur son téléphone portable lorsqu’il se ravisa. Il venait de croiser son regard dans le reflet de la vitre, et ce qu’il voyait n’était pas beau à voir. Une barbe de quatre jours, des cernes creux, un teint de papier mâché sous son hâle ce qui lui rappela les conseils de son médecin. Yann poussa un soupir résigné, et loucha vers le buffet où siégeaient ses bouteilles. — Non, l’alcool c’est terminé, pensa-t-il. Autant tout arrêter d’un seul coup, quitte à en crever Cela ne faisait que quatre jours qu’il profitait de ce repos, quasiment forcé, et il s’ennuyait déjà à mourir. Par-dessus tout, ses insomnies n’avaient pas cessé. Son médecin personnel, tout en le scrutant derrière ses lunettes rondes de vieux patricien, lui avait donné le choix : soit il sombrait dans la dépression - ou l’alcoolisme - soit il ... se mettait en congé. À contrecœur, Yann les avait prises, ces vacances. Mais ce qu’il lui fallait, c’était de l’imprévu. Oui, une bonne dose d’imprévu. Tout était si monotone depuis quelques jours ! Dans deux jours, il s’envolerait pour les Alpes. Qui sait, il en ramènerait peut-être une bonne petite maîtresse bien chaude ? Un sourire éclaira son visage. La seule chose dont il avait décidé de ne pas se passer, c’était de sexe. Autant dire que le fameux docteur n’était pas au courant de toutes ses dépendances Puis le sourire se mua en grimace. Cela faisait une semaine qu’il n’avait pas fait l’amour. Quel sacrifice ! De tête, il parcourut la liste de ses maîtresses. Aucune n’était disponible ces temps-ci. C’était vraiment le calme plat, le comble pour un homme aussi séduisant que lui et au portefeuille si bien garni ! Yann se leva brusquement, rembruni par cette pensée néfaste à son moral, déjà attaqué de toute part par d’insidieuses gangrènes. Il déambula dans sa luxueuse cuisine de son luxueux appartement, les mains dans les poches de son pantalon Armani. Il se demanda ce qu’il pourrait bien faire. Cinéma ? Tout seul, sans personne à peloter, ce n’était pas drôle. Théâtre ? Pareil. Promenade ? Il s’imagina errant dans les rues, tenant un chien en laisse beurk. Il n’en était pas encore à ce point-là ! Il se demanda si la jolie serveuse de« Primat’s » était libre ce soir, se dit probablement que non, et poussa de nouveau un profond soupir. Il y avait bien Angela, mais elle était ...
«1234...18»