1. Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (2) : de la découverte de mon hypersexualité à ma rencontre avec Philippe.


    datte: 13/09/2017, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: Olga T, Source: Hds

    -- ATTENTION HISTOIRE POUR LECTEURS AVERTIS -- Je poursuis le récit de mon parcours d’hypersexuelle. Je l’assume même si aujourd’hui je regrette certains aspects, et tout particulièrement mon attitude envers mes parents. Mon initiation par Gianni et Maria, quelques mois après ma majorité sexuelle, qui, dans mon pays, est de 15 ans, m’a profondément marquée et, jusque ma rencontre avec Philippe, 9 ans plus tard, a profondément marqué mon orientation sexuelle. Pendant toutes ces années, j’ai collectionné les amants et les amants, mais aussi les maîtresses, car je me sentais autant attirée par les beaux mâles que par les jolies femmes. Je ne m’intéressais pas aux garçons et filles de mon âge, je recherchais des relations avec des hommes et des femmes d’expérience, donc plus âgés que moi. Mes professeurs furent ma cible privilégiée. Dès le lycée, je multipliais les provocations, veillais à porter des tee-shirts échancrés ou des chemisiers décolletés, des jupes courtes, avec, en dessous, soit un mini-string, soit pas de culotte du tout, de façon à ce que ceux que je voulais sachent que j’étais totalement disponible. Quand l’occasion se présentait, j’attaquais ma «proie» quand nous étions seuls, y compris en salle de classe, dans leur voiture ou chez eux où je m’étais rendue officiellement pour un cours particulier. En général, je parvenais à mes fins. La première fois, je l’ai fait à la fin d’un cours, où j’étais restée pour demander des informations. Mon professeur de physique ... a été tétanisé quand je me suis approchée de lui, après avoir fait tomber ma jupe et mon chemisier. • Mais Mademoiselle A, que faites-vous, vous êtes folle ? • Taisez-vous et laissez-moi faire, je sais que vous en avez envie aussi. La preuve, tu bandes très fort ! Dès que j’avais posé les mains sur l’objet de mon désir, je prenais les choses en mains et les adultes étaient la plus part du temps paralysés par cette jeune fille qui prenait toute les initiatives et, très rapidement, ils capitulaient, se laissant aller à mes caresses et à mes baisers. Ils étaient surpris qu’une jeune fille de mon âge s’offre à eux et fasse l’amour avec autant de science, avec des pratiques qu’ils n’avaient jamais osé envisager avec leurs épouses. J’entretenais alors avec mon amant du moment une relation qui durait quelques semaines, le temps de le découvrir avant de passer à un autre. Je voulais aussi faire le tour d’une relation. Quand mon amant était marié, je le poussais à ce qu’il m’amène à son domicile, afin que nous fassions l’amour dans le lit conjugal. J’étais fasciné par l’adultère et je demandais souvent à mon amant si j’étais plus douée que son épouse. Il est arrivé que nous soyons surpris par des épouses ou compagnes légitimes. Ça s’est quelquefois mal passé, la femme trompée faisant un véritable scandale. J’ai été la cause de crises conjugales, voire de divorces. Je suis tombée sur de vraies hystériques, qui me couvraient d’injures et même quelquefois m’agressaient physiquement. Une ...
«1234...»