1. Les aveux de Loulou (4)


    datte: 20/09/2017, Catégories: Transexuels, Auteur: Jessarmand, Source: Xstory

    Les aveux de Loulou Quatrième partie : Deux semaines environ après cette séance, et alors que nous avions bien baisé comme il disait, il s’est penché vers moi. J’étais encore allongé sur le lit, la tête sur l’oreiller et je récupérais. Il m’a embrassé avant de me dire : « Dis, je pense à un truc ; ça te dirait qu’on se fasse un petit resto un de ces soirs. Je dirai à ta grand-mère que je fais ça pour te remercier pour les courses et le ménage. Alors ? » Là, j’étais surpris mais j’ai répondu. « Euh, oui, ça serait sympa mais comment on va faire pour y aller. Vous n’avez pas de voiture. » Il a caressé les longs cheveux bruns de ma belle perruque. « Viens me sucer ma Loute chérie, j’ai encore envie. Je vais t’expliquer pendant que tu me fais ça. » Il a appuyé sur ma tête pour que je vienne sucer sa bite flasque et humide. Bizarrement, faire ça m’excite et je me suis appliqué à bien la sucer, cette queue mouillée offerte à ma bouche et à mes lèvres. « Voilà ! En fait, j’ai tout prévu. On va y aller avec Félicien, un vieux copain à moi qui a une voiture. On ira d’abord chez lui et là, pour faire plaisir à Ti-Jo, tu vas t’habiller en fille. Ca te dit de faire ça pour aller au resto ? Ca te gêne pas, au moins ?» Sortir un soir habillé en fille ? Je n’y avais jamais songé mais pourquoi pas après tout. C’était sans doute l’occasion ou jamais, mais à condition que ce soit loin et que personne ne puisse me reconnaître. J’ai relevé la tête et lui ai fait part de mes craintes. « ... T’inquiète ma Loute, on va aller dans un bon resto de la rive droite, sur les hauteurs, et personne ne se doutera de rien. Seul le copain est au courant de la combine et avec lui, c’est sûr, on a rien à craindre ! Il ne dira rien à personne et ne vendra pas le morceau. Pour le resto, j’ai pensé à tout. On dira que tu es notre nièce et qu’on te paie ça avec Félicien parce que tu travailles bien au lycée. Faudra que tu t’habilles bien comme une vraie jeune fille et que tu te tiennes comme elles font. J’ai acheté tout ce qu’il faut pour que tu sois belle pour l’occasion et même un petit sac à main. Tu vois ? » Oui, je voyais. J’ai hoché la tête. Ma bouche avant redonnée de la vigueur à sa queue. « Continue ma Loute, c’est bon ! Tu suces bien, tu sais ! Ca se voit que t’aimes ça ! » La seule chose qui me préoccupait quand même était la présence de Félicien, le copain. Comment cela allait-il se passer avec lui ? Comment allait-il se comporter avec moi, celui-là ? Sinon, cette sortie, ma première sortie en ville habillé en femme, m’excitait énormément, comme si j’allais vivre quelque chose d’incroyable, une sorte d’aventure palpitante, un rêve. Là, dans son récit, Loulou a marqué une pause. Il était presque sur le point de pleurer. Il m’a dit qu’il avait peur de me choquer avec toutes ses conneries. Je l’ai rassuré et il a continué son récit. J’en avais envie, de plus en plus envie au fur et à mesure qu’il me parlait. « Chez Félicien, on prendra l’apéro pendant que tu t’habilles et que tu ...
«1234...7»