1. Warda et Julie, salopes du lycée (2)


    datte: 21/09/2017, Catégories: Lesbienne, Auteur: Ralixar, Source: Xstory

    APRÈS L’EFFORT, LE RÉCONFORT Warda est confortablement installée sur le canapé de son salon, le corps nu et les jambes écartées, auprès de moi. La tête confortablement installée sur un oreiller, elle me raconte son aventure dans les plus moindres détails depuis plusieurs minutes. Je l’écoute sans dire un mot. - Ensuite Il m’a caressé la joue, me disant que j’avais fait un bon travail. J’ai pensé à toi d’ailleurs, tu aurais aimé être à ma place : à genoux face à un homme, la bouche pleine de son sperme C’était tout toi ça. Je ne pouvais que confirmer silencieusement. J’étais jalouse de son histoire, nous fantasmions toutes les deux sur notre professeur de français depuis le début de l’année, comme sur la moitié de nos profs d’ailleurs. Et voilà que spontanément, elle a le droit de lui offrir une fellation - Là il a sorti son téléphone, pour prendre des photos. J’ai bien rechigné un peu, mais je n’avais pas vraiment le choix, alors je l’ai laissé faire. Je relève ma tête pour lui demander : - Il a pris des photos ? Tu les a vus ? - Ne t’arrête pas ! Me crie-t-elle en prenant ma tête d’une main pour la rabaisser où elle était. Car oui, ceux qui m’imaginaient assise à côté d’elle se trompaient lourdement. Je suis actuellement par terre, devant le canapé, aussi nue qu’elle, en train de lui d’offrir du plaisir à son coquillage rasé pendant que ses jambes s’ouvrent à moi. Et elle ne me laisse pas m’interrompre. Je reprends mon activité, encouragée par les soupirs qu’elle pousse ...
    entre chacune de ses phrases. - Oui il a des photos. Une fois qu’il les a prises, j’ai dû avaler, et Oooh Continue Elle a fermé les yeux. Ce geste et ses gémissements m’indiquent qu’elle est proche de l’orgasme. Parfait timing, son histoire aussi approche de la fin. - Après on On s’est assis sur son bureau On a regardé les pho Pho Photos Aaah J’ai demandé si je pouvais en avoir une Cop Copie Mais Aaah Aaah ! Elle commence à se crisper. J’accélère le mouvement, donnant plus d’énergie à ma langue. Son intimité se réchauffe. J’adore ces moments où je sens son orgasme sur le bout de mes lèvres. Elle craque enfin, son gémissement résonne dans mes oreilles comme étant le plus beau son au monde, et le liquide qui envahit ma bouche, bien que n’ayant en soi pas beaucoup de goût, est un nectar divin à engloutir. Le fait d’être une fontaine la fait un peu complexer, mais moi je n’en garde que du bonheur. D’une, elle ne peut pas tricher, je peux être certaine qu’aucun de ses cris n’est une simulation. Et surtout, boire son plaisir à même la source est un tel bonheur pour moi ! Ses muscles se détendent à nouveau, elle pose ses bras le long du corps, gardant les yeux fermés et un sourire illustrant sa béatitude. Je me relève doucement, et vient m’assoir à côté d’elle. Elle laisse sa tête tomber sur mon épaule, m’enserrant le cou d’un bras. - Oh Julie Je t’aime - Moi aussi mon cœur. Je lui offre un doux baiser sur le front, avant de me rapprocher de son oreille pour y chuchoter : - Tu as ses ...
«1234»