1. Essayage foot fetish


    datte: 21/09/2017, Catégories: BDSM / Fétichisme, Masturbation, Transexuels, Auteur: dviotdviot, Source: xHamster

    J’ai toujours été fétichiste des pieds, dès mon plus jeune âge j’empruntais les chaussures de ma mère, talons, ballerines,mules. Plus tard je me masturbais régulièrement en regardant les revues féminines de ma femme. Je vivais en province, puis j’ai décroché un job à Paris et ne pouvant déménager à Paris je louais un studio et restais célibataire en semaine. Très vite j’ai réalisé que je pouvais assouvir mes fantasmes et je me suis commandé sur le web de jolies mules à talons vernies, une paire de ballerines et des vernis à ongles pour mes orteils. Tous les soirs je me déshabillais et posais devant ma glace en me caressant. En parallèle je m’exhibais sur le web et communiquais avec moult travestis et fétichistes. Ma garde-robe ‘de sexe’ ne cessait de croitre, j’achetais des bas , des collants, des sandales et toujours des ballerines qui sont pour moi le summum de la féminité. Puis j’ai découvert la webcam et j’ai pris du plaisir à m’exhiber devant d’autres.. De voir mon correspondant se masturber en me regardant m’excitait de plus en plus, je rêvais de trav qui jouissait sur mes orteils (vernis!). Puis je fis la connaissance sur le web d’un trav italien, Luigi, dont les photos et videos me mettait dans un émoi indescriptible. Il montrait de jolis pieds très féminins, les orteils toujours vernis, et avait une belle collection de ballerines, sandales et mules ouvertes. Nous échangions beaucoup, et on se faisait des cams régulièrement. Ni sur les photos, ni sur les cams mon ...
    italien ne montrait son sexe, au plus fort je ne voyais que son sperme arroser ses pieds ou ses chaussures. De mon côté je m’efforçait de montrer des plans avec mon sexe et mes petons, je me caressais ostensiblement devant l’objectif. Je réalisais alors que la vue d’un sexe masculin en érection m’excitait aussi…. Un jour mon correspondant italien me fit savoir qu’il serait en voyage d’affaire à Paris et me proposait qu’on se rencontre. Je me trouvais pris dans le débat d’avoir une relation physique ou de continuer l’anonymat du web. Finalement j’acceptais et nous primes rendez vous un soir dans son hôtel, un hôtel de luxe dans le 7° arrondissement. Le soir, je pris une douche et me vernis les orteils, enfilais deux bagues à mes doigts de pied, puis je chaussais un collant chair qui laissait voir mon vernis. Je passais ensuite un string noir qui avait beaucoup de peine à contenir mon érection… Devant le miroir je me fis un petit plaisir pour calmer mon ardeur! Par dessus un jean et un pull et je chaussais mes chaussures de ville. Dans un sac de sport je fourrais mes ballerines et mes mules ainsi que nuisette , robe de chambre transparente. Me voici à l’hôtel, je me fais annoncer à la réception et monte dans les étages. Un peu nerveux je frappe à la porte. Luigi m’ouvre, et me fait rapidement entrer car il est vêtu d’un long peignoir en nylon noir, des dim-up chair brillants et chaussé de mules transparentes à très hauts talons laissant apparaitre ses jolis pieds vernis d’un rouge ...
«123»