1. Sophie coquine comme pas deux


    datte: 23/09/2017, Catégories: Masturbation, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: alexboom, Source: xHamster

    Sophie est une jolie brune que j’ais rencontré au marché au puce du dimanche matin, son regard envoûtant m’a tout de suite hypnotisé et je n’ai pas pu m’empêcher de l’accoster. Nous avons sympathisé assez rapidement et avons passé l’après-midi ensemble. Quand elle m’a laissé, elle m’a promis de me rappeler très bientôt. Ce n’est qu’une dizaine de jour plus tard qu’elle m’a donné rendez vous afin de passer la soirée ensemble. Après nous être rendu au resto et en discothèque, nous sommes rentrés chez moi. Nous étions légèrement ivre et elle me demanda si elle pouvait passer la nuit dans mon humble demeure, elle ne se sentait pas de conduire dans cet état, mais à la seule condition que je ne tente rien cette nuit. Je lui dis : « Bien sûr, c’est avec plaisir que je t’offre l’hospitalité, le seul problème c’est que je n’ai qu’un seul lit, et que mon studio n’est pas très grand. » « je te fais confiance, puisque tu m’as promis » « Ok, et pour te prouver mes bonnes intentions, j’installe cette couverture sur le sol et je vais dormir au pied du lit » Nous nous installons chacun de notre coté, elle ne garde que son tee-shirt et son string pour dormir, qu’elle est belle, elle lâche ses longs cheveux ce qui ne fait qu’accentuer son charme. J’éteins la lumière et attend que la vague de sommeil m’emporte. Très vite il me semble que Sophie s’endort et pour ma part, je regrette déjà de m’être installé au pied du lit. J’aurai eu beaucoup de plaisir à sentir son corps très près de moi. Enfin, ... une promesse est une promesse et qui sait attendre, en tire toujours une plus grande récompense. Au bout d’une trentaine de minutes, je trouve enfin le sommeil, et ce n’est qu’au petit matin que suis réveillé par quelques bruits étranges. Le jour s’est levé et une lumière blanchâtre envahit le petit appartement que je possède, je ne sais pas si mon hôte dort encore, en tous cas les bruits viennent bien d’elle. C’est comme un léger son de frottement, accompagné de quelques gémissements très discrets. Mon imagination galopante m’emmène très vite à penser à une gâterie solitaire que s’offrirait, à quelques centimètres de moi, la très belle et ravissante Sophie. En moins de deux, mon sang atteint la température idéalement propice à une très forte érection, les vibrations sur le lit semble s’emballer de plus belle, et les bruits venant de ma voisine de lit se font beaucoup plus bruyant. Il faut que j’en aie le cœur net, que j’ose lever la tête discrètement sans risquer de déranger un moment si personnel que celui-ci. C’est tout discrètement que ma tête s’élève afin d’essayer d’y voir plus clair, mon érection est au plus haut, des bouffées de chaleurs m’envahissent de la tête au pied, je remonte de plus en plus jusqu’à enfin apercevoir la belle et magnifique créature qui provoque chez moi tant de désir et d’émotion. Je vois son visage, les pommettes légèrement rouge, elle a les yeux fermés, ses lèvres ont tendance à se plisser, elle semble même se les mordiller. Sous le drap, il y ...
«123»