1. Surprise estivale


    datte: 25/09/2017, Catégories: Lesbienne, Masturbation, Auteur: style02, Source: xHamster

    Nous sommes fin Juillet.Mes amis viennent tous de partir au Portugal. Emma et moi n’y sommes pas allé car nous nous marions en Septembre et le budget étant limité, nous avons dû faire l’impasse sur la période de détente estivale. Cela me chagrine un peu, je l’avoue, car c’est la première année depuis 8 ans que nous ne partons pas tous ensemble. De plus, la perspective de travailler tout le mois d’Août pendant qu’ils barboterons dans l’Atlantique me rend encore moins motivé. C’est la vie. Qu’à cela ne tienne.J’avais prévu, pour pimenter nos soirées d’été, des tas de sorties et de jeux ayant tous pour but de nous amuser et d’appronfondir toujours un peu plus nos attirances sexuelles l’un envers l’autre. Seulement, ce que que je n’avais pas imaginé, c’est que ce soit Emma qui prenne les devants et m’entraine dans ces jeux que j’adore. En effet, un après-midi, rentrant du boulot, je découvre à la maison Emma en compagnie d’une très charmante demoiselle. C’était une de ces collègues de travail qui, comme elle, était en vacances en Août. Comme elles s’entendaient bien, elles avaient décidées de se voir quelquefois pour passer le temps pendant que tous les autres travaillaient ou étaient en congés. July, très jolie réunionaise, n’était pas très grande mais dégageait quelque chose de puissant. Elle était vraiment très attirante et superbement bien calibrée. Le soir nous sommes allé au restaurant, histoire de dire que nous avions fait une sortie. Nous sommes rentrés vers 22 heures, ...
    invitant July à dormir à la maison, et c’est là que tout a commencé. Déjà pendant tout le trajet du retour, j’avais remarqué que les filles me regardaient toutes les deux avec insistance, dans le rétroviseur central pour Emma et dans celui côté passager pour July. Connaissant un peu ma femme, je devinais qu’elle mijotait une idée, mais refusait de me la soumettre quand je lui demandais qu’elle était-elle . Je n’ai pas eu le temps de me poser trop de questions car à peine la porte d’entrée était franchit qu’Emma me sauta dessus et m’avala, littéralement, la bouche. Elle me plaqua contre une porte et commença fougueusement à me deshabiller, sous les yeux à peine étonnés de July, qui alla très tranquillement s’asseoir dans le canapé du salon. Rapidement en caleçon et aux garde à vous, on me dit de m’installer confortablement à ses côtés et pendant qu’Emma fermait soigneusement les volets, July s’approcha de moi et me caressa très délicatement le torse en me regardant langoureusement . Faisant mine de ne pas être étonné, je me disais dans ma tête que j’avais intérêt à être à la hauteur, car il allait falloir les satisfaire toutes les deux, ces coquines. Ma femme se mit devant moi et entama un effeuillage dans les règles de l’art, qui, si ce n’était pas dèjà fait, acheva de mettre en érection totale. Elle s’agenouilla entre mes jambes et débuta une de ses fellations dont elle a le secret, car c’est une redoutable suceuse, je vous l’assure. Elle titillait mon gland avec sa langue ...
«123»