1. galerie marchande


    datte: 25/09/2017, Catégories: Transexuels, Auteur: Prescillia, Source: xHamster

    Un après midi, je me promenai dans un centre commercial toute seule (sans spécialement chercher un coup). Je regardai les boutiques en flânant. J’étai pas habillée vraiment en provocatrice, simplement un petit body en dentelles bleu avec un petit gilet en jeans pour cacher mon soutien gorges garnies de faux seins en silicones (effet très naturel), un petit jeans moulant, des mi-bas fumés brillants avec une petite chainette de cheville. Fatiguée de marcher, et mal aux pieds avec mes escarpins à talons, j’ai décidée de faire une pause et de m’asseoir sur un tabouret à un bar central qui se trouve au milieu de la galerie marchande. Je me suis commandée un thé, tout en consultant mes SMS. Pas longtemps plus tard un beau jeune homme (qui m’avait repéré) vient s’asseoir sur le tabouret juste à coté de moi. Il me dit « bonjour »avec un petit sourire, je lui répondis « salut »… et là, d’un air surpris et interrogatif « t’es un mec »…, je lui rétorque « oui, toi aussi », il a rit. On c’est présenté et l’on a discuté de choses et d’autres (c’était très agréable et tout à fait naturel). Pendant ce temps de discutions, au début je lui tapotai sur la cuisse machinalement, puis des caresses sur sa cuisse, de plus en plus mes caresses montaient vers son « paquet »(je commençai à être excitée)… Puis à un moment, je me suis penchée vers son oreille, pour lui chuchoter ; « tu viens, je vais aux toilettes… » Il a tout de suite acquiescé de la tête ; « oui, je te suit… » Je suis parti devant en ... direction des toilettes publiques du centre commercial qui n’était pas loin. Je suis rentrée dans les WC réservés aux femmes (il n’y avait personne, nous avions de la chance) Je suis rentrée dans la dernière cabine du fond, et je me suis assise sur la cuvette, en fouillant mon sac à main pour trouver une capote. Il n’a pas trainé longtemps derrière moi pour me rejoindre et c’est dépêché de rentrer dans ma cabine. Il a fermé le verrou derrière lui, et il est resté debout devant moi dos contre la porte. Je voyais à ma hauteur une belle bosse dans son jeans, hummm…j’allais me régaler… Très excités, l’un et l’autre, je lui ai dégrafée sa ceinture, descendu son jeans et son caleçons, pour découvrir une belle bite bien droite qui commençai à perler… Je mis la capote dans ma bouche avec les lèvres en rond. Sans toucher son membre avec mes mains, j’enfonça son sexe dans ma bouche tout en déroulant la capote contre mes dents sur sa tige doucement jusqu’en bas de sa verge (il fit : « wouaaa… »de plaisir). Avec ma main gauche, je lui pétrissais gentiment les couilles, tout en commençant des « allez et retours » avec ma bouche en aspirant et m’arrêtais de temps en temps d’aspirer pour sucer et lécher que son gland…(il tenait bon le bougre). J’entendais derrière la porte, des femmes qui allaient et venaient dans les toilettes. Je levais les yeux de temps en temps pour regarder mon amant qui fermait les yeux, faisait des grimaces tout en ce mordant les lèvres pour qu’on ne l’entendent pas ...
«12»