1. Mon fantasme secret (One Shot) (1)


    datte: 29/09/2017, Catégories: Lesbienne, Auteur: Lesborder, Source: Xstory

    J'en ai plus que ras le bol d'être célibataire ! Ce soir je suis invitée à une fête, alors je vais soigner un peu mon look pour l'occasion. J'ai mis une minijupe noire, soutien-gorge violet, chemisier transparent de la même couleur et des bottes. Je m'y suis rendue dans l'espoir de draguer un beau mec et j'ai vu une femme de type maghrébin, bien proportionnée, qui attendait devant la porte. À peu près 1,70 m, brune, cheveux longs, la quarantaine, plutôt bien fichue, répondant au joli prénom d’Inès. Visiblement, on était toutes les deux invitées au même endroit, et vu la manière dont elle était sapée, il était clair que ce soir la concurrence risquait d'être rude ! Elle était habillée d'une robe-bustier noire, de collants et d’escarpins. Durant cette superbe soirée, hélas dépourvue de mecs intéressants, nous avons toutes deux sympathisé et nous nous sommes découvert plus de points communs que je n'aurais pu l'imaginer. Elle m'a déclaré que même mariée avec un homme qu'elle aime à la folie, il lui arrive – en secret – d'avoir des relations extraconjugales, mais uniquement avec des femmes. Pour plaisanter, je lui ai dit que pour ma part, je songeais à me tourner vers les femmes, ayant eu trop de relations compliquées avec la gent masculine. Mais j'ignorais que cette petite plaisanterie apparemment innocente allait être prise au sérieux. Vers les deux heures du matin, nous étions un peu gaies en quittant la soirée. Je l'ai emmenée chez moi pour ne pas la laisser rentrer chez ...
    elle toute seule car son mari était injoignable et même si elle rentrait en taxi, le chauffeur pourrait d'abuser d'elle. J'avais à peine fermé la porte qu'elle s'est ruée sur moi. Elle m'a plaquée contre la porte d'entrée, maintenant d'une seule de ses mains les miennes au-dessus de ma tête, sa main libre caressant tendrement mon visage. Et elle en avait, de la force ! Elle me regarda droit dans les yeux avec un petit sourire en coin. Son visage se rapprocha très lentement du mien ; ses lèvres étaient à moins d’un centimètre des miennes. J'ignore ce qui s'est passé en moi, mais ma respiration devint tout à coup saccadée ; j'avais chaud, mon cœur menaçait à chaque seconde de bondir hors de ma poitrine. Mais pourquoi est-ce que je ressentais ça ? Pourquoi je désirais ardemment embrasser ses lèvres pulpeuses glossées et mordre dedans comme on croque à pleine dents dans un fruit bien mûr et juteux ? Sa bouche entrouverte frôla la mienne pour connaître ma réaction ; je sentais son souffle chaud qui se mélangeait au mien, et mon visage s'empourprait un peu plus à mesure que mon envie d'embrasser ses lèvres augmentait. — Je te trouve très mignonne. Tu étais même la plus jolie fille de la soirée. — A... arrête... Par pitié ! soufflai-je. Libère-moi ! — Tu veux vraiment que je m'arrête ? Tu veux que je te libère ? me murmura-t-elle en faisant onduler son corps contre le mien de façon diaboliquement sensuelle. — Oui... S... s'il te plaît. — Tu es sûre ? Pourtant... ton regard... ton ...
«123»