1. WORKAHOLIC - Episode 1 - "Caroline , tu es tr


    datte: 30/09/2017, Catégories: Première fois, Tabou, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Dominohh, Source: xHamster

    20h30 … encore quinze minutes sur ce dossier d'audit et je rentre. La nuit est deja tombée depuis maintenant 2 heures sur la Morgan Decker tower et Caroline termine studieusement ce dernier dossier. L'etage est vide mis a part deux employés de la societe de nettoyage, casque sur les oreilles et passant l 'aspirateur en se déhanchant au rythme de la musique masquée certainement par le rugissement des aspirateurs industriels. &#034 Faire carrière dans l'audit … tu parles. Du papier, du papier et encore du papier. &#034 . Tirée a quatre épingles, et étonnamment pimpante vu les 12 heures de travail sans pause qu'elle venait d'achever jupe noire et chemisier de chez Sandro et une paire d'escarpins de couturier vernis lui permettaient de gagner hauteur et crédibilité dans des discussions a couteaux tires avec les financiers et autres males alpha de mauvaise foi surtout quand ils font face a un belle brune aux cheveux ondules de 35 ans. Fini - enfin - , un passage au miroir pour repoudrer mon nez comme disent les anglo saxons et je vais enfin rentrer a la maison. D'un geste elle repousse le bureau d une main liberant ses jambes du carquant métallique du bureau pour d'une rotation sur la chaise a roulettes se lever dans un décroisement de jambes plutot esthétique. La moquette feutrée absorbe le cliquetis des talons hauts et il faut attendre le carrelage gris pour entendre - comme liberes - le bruit des aiguilles qui martelent le sol brillant. La musicalite de la demarche de la belle ... semble même avoir calme les lions aspirant ce qui permet d ailleurs aux dompteurs africains qui les pilotent de pouvoir une fois passée mater les jambes de notre executive woman habillées de bas noirs . La jupe mi cuisse donne une vue panoramique verticale sur ce qu'il y a lieux d appeler une sacre paire de jambes. Sure d'elle, dans l audit pas le choix, sure de son charme, habituée au regard des hommes Caroline ne peut retenir ce petit déhanchement qui lui donne l'air pour quelques secondes de voler sur un catwalk au milieu de la présentation de la collection automne hiver des grands couturiers parisiens. Petit moment de plaisir féminin, avant de pousser la lourde porte des toilettes et d'atteindre le miroir enfin promis. &#034 tu es belle ma chérie &#034 pense t elle en sortant son poudrier Dior pour redonner a la femme parfaite son sublime. Un coup de llipstick du plus beau rouge et le tour est joue. S'il n'y avait ce porte jarretelle défait sous la jupe qui ne venait troubler la perfection de ce moment ou l'ego est en suspend. Un rapide regard sur les portes toutes ouvertes et Caroline remonte sa jupe a la taille pour corriger le fautif et se donner une suspension parfaite a droite comme a gauche. C'est a ce moment précis que surgis de nulle part, un grand black en combinaison bleu mécanique surgit du recoin au fond de la pièce fermeture ouverte et occuper a ranger un matériel plus que débordant d'un caleçon chatoyant qui sent bon la fin de l'adolescence. Douze heures de ...
«12»